Top 8 : les erreurs qui pénalisent le référencement de votre site web

Vous souhaitez lancer votre site internet ou améliorer le vôtre pour booster votre positionnement sur Google et les autres moteurs de recherche ? Créer son site est la base, encore faut-il que celui-ci soit optimisé pour les moteurs de recherche comme Google.

Pourquoi optimiser son site pour Google ?

Un site optimisé pour le référencement naturel (SEO) permettra à Google de détecter sa qualité et d’ainsi le proposer aux internautes dans les premiers résultats de recherche.

Et qui dit bon positionnement – on vise la première page – dit augmentation de trafic sur le site et conversions !

Des milliers de sites sont présents sur le net. Sans optimisation, ceux-ci passent cependant inaperçus pour le moteur de recherche numéro 1.

Équipe experte en SEO et référencement sur Google, Referenceur vous liste les 8 erreurs les plus commises sur un site et qui impactent son classement sur Google.

1) Protocole HTTPS : la sécurité avant tout !

Depuis 2017, Google a rendu obligatoire l’utilisation du protocole HTTPS pour les sites. Protocole qui remplace le HTTP au niveau de l’url du site.

Expliqué comme ceci, le terme HTTP peut sembler bien abstrait. Il s’agit en fait d’un protocole permettant la transaction des données entre le serveur et le navigateur.

Ce qui différencie HTTP et HTTPS ? HTTPS est la version sécurisée de HTTP. Cette sécurisation permet de protéger le site des éventuels vols de données et d’informations.

Google – qui privilégie toujours la sécurité des internautes et la proposition de sites web toujours plus pertinents – demande donc aujourd’hui que les sites soient sécurisés.

Si un site non sécurisé est la proie de personnes mal intentionnées, il est également pénalisé par Google et voit ses places chuter dans le classement.

Un problème à résoudre donc immédiatement pour regagner la confiance de Google et vous protéger.

2) Les balises métas : premier lien avec Google et les internautes

La seconde erreur la plus récurrente sur les sites web non optimisés concerne les balises.

Sur un site, chaque page doit comprendre un contenu bien précis et parler d’un thème en particulier.

Que votre site soit hébergé sur WordPress, Prestashop, Drupal, Joomla ou autre, il est indispensable de donner de l’importance aux balises métas et aux balises dites “H”.

Les balises méta titre et méta description représentent les textes que vous pouvez trouver sur Google quand vous faites une recherche.

Agence spécialisée en référencement SEO

Ces balises doivent correspondre au thème de la page. Le but étant que l’internaute qui clique tombe directement sur ce qui l’intéresse.

De même, la page en question se doit d’être structurée et de comprendre des titres hiérarchisés avec des H1 pour le premier titre, H2 pour le sous-titre et ainsi de suite.

De cette façon, Google pourra lire des pages cohérentes au niveau de leur contenu, des titres et des balises métas. S’il juge la page pertinente, il la classera.

Ce qui pose problème au niveau de ces balises et ce que Google pénalise est :

  • La balise qui ne comprend pas le nombre de caractères demandé par Google.
  • Des balises et métas dupliquées : Google recherche l’unicité et déteste le spam.
  • Des balises qui n’existent pas.

Voir notre article consacré aux balises métas réécrites par Google.

3) L’importance des images

De nombreux sites négligent les images et pourtant elles jouent un rôle important !

Il ne suffit pas de publier simplement une image sur le site. Google analyse ces images et les classe même dans sa partie Google Images.

Des images non optimisées peuvent impacter le classement général d’un site.

Par images pas optimisées on parle

  • Des images qui ne sont pas renommées
  • Qui n’ont pas de balises alt (balise qui décrit l’image à Google, qui ne détecte pas bien le visuel même s’il peut reconnaître des logos, par exemple)
  • Des images renommées avec des accents et des caractères spéciaux
  • Les images trop lourdes et trop grandes qui provoquent un ralentissement du temps de chargement du site, surtout au niveau de la version mobile.

4) Contenu dupliqué = déclassement assuré

On vous le disait plus haut dans cet article, Google privilégie l’unicité du contenu.

Un site avec du contenu dupliqué des autres pages de son site ou d’autres sites est largement pénalisé par le moteur de recherche.

Il est donc important d’avoir un maximum de contenu unique (métas et balises comprises) sur toutes les pages de son site et, surtout, d’éviter le plagiat.

5) La non-pertinence du contenu

Le contenu du site est la base. Si les sites épurés ont la cote et sont plutôt esthétiques, ils ne sont néanmoins pas classés par Google comme sites intéressants.

Plus on a du contenu sur son site, mieux c’est. Il faut bien évidemment que ce contenu soit intéressant et pertinent, sans quoi Google ne pourra pas le proposer aux internautes qui recherchent votre secteur d’activité.

Afin de créer du contenu pertinent, il est indispensable de faire une recherche des thèmes – liés à votre secteur – qui sont les plus populaires. En effet, il sera logiquement plus intéressant pour vous d’écrire en privilégiant des mots qui sont recherchés plutôt que des pages sur des mots qui n’engendrent aucune recherche sur Google.

Ces termes spécifiques sont appelés dans le jargon du SEO : mots-clés.

Pour que Google détecte votre contenu comme pertinent, il sera intéressant de privilégier un thème par page en variant les expressions et le vocabulaire.

S’il faut penser à Google lorsqu’on écrit sur son site, il faut également garder en tête l’expérience utilisateur. L’internaute doit trouver toutes les informations à savoir sur votre entreprise, directement sur votre site web.

Si plusieurs langues sont disponibles sur votre site internet, veillez à ce que des liens Hreflang soient corrects et que les langues ne se mélangent pas. On ne peut pas trouver du contenu en allemand sur une page en français et inversement.

De même, les liens – qu’ils pointent vers des pages externes ou internes – doivent être pertinents.

Google doit connaître sa destination, où il va aller, en parcourant le texte qui mène au lien.

6) La version mobile négligée

Aujourd’hui, la plupart des recherches sur internet se font sur mobile.

Il convient de développer son site tant sur la version desktop que sur la version mobile.

L’utilisateur pourra ainsi naviguer sur votre site tranquillement. Le plus ? Google prend l’expérience mobile et le temps de chargement comme des facteurs d’un site de qualité.

7) La vitesse de chargement du site

Dans notre article dédié aux tendances SEO de l’année 2019, nous mettions en avant que, durant l’année 2019, Google comptait que 1 seconde d’attente sur un site faisait perdre 11% de trafic et 7% de conversion.

Dans un monde qui ne cesse de s’accélérer par le digital, les sites ne répondant donc pas à un taux de chargement efficace et rapide perdront du trafic mais également du positionnement sur Google.

La vitesse peut être impactée par des versions mobiles peu optimisées ou encore des images trop lourdes.

8) Des pages… non indexées !

L’un des autres problèmes majeurs relevés sur des sites non référencés est la mise des pages en no-index.

En effet, certaines pages sont “cachées”, les moteurs de recherche n’y ont pas accès et ne peuvent donc pas les classer.

Pour contrer ce problème, un bouton d’indexation se trouve généralement dans le CMS.

Vous pouvez également installer un Sitemap qui permettra d’indiquer aux robots des moteurs de recherche les pages qui sont à lire.

Vous l’aurez compris, optimiser son site est une étape essentielle pour être présents sur Google !

Besoin de conseils, d’aide ou d’un accompagnement ? Contactez notre agence de SEO !

Leave a Reply

Your email address will not be published.