Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche et les médias sociaux

Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche et les médias sociaux

 

Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche et les médias sociauxForeSee Results est une société située aux Michigan qui utilise l’indice de satisfaction de la clientèle américaine (American Customer Satisfaction Index – ACSI) pour analyser le taux de satisfaction des américains pour différents objets. En début de semaine, cette entreprise a publié sur son site web l’enquête concernant la satisfaction des clients en ce qui concerne les moteurs de recherche et les médias sociaux. Le verdict ? L’opinion des consommateurs par rapport à ces supports est au plus bas.

Les moteurs de recherche

Lorsqu’on regarde l’enquête de plus près, on remarque que Google atteint en 2013 son niveau le plus bas depuis 2003 avec 77 points (en 2012, le niveau de Google atteignait encore 82). Les autres moteurs de recherche importants aux Etats-Unis, Bing et Yahoo perdent aussi des plumes et mécontentent de plus en plus d’internautes avec un score de 76 points. MSN et AOL ne relèvent pas le niveau avec respectivement 74 et 71 points.

vSondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche

Parmi les raisons évoquées par les répondants concernant cette diminution de la satisfaction des moteurs de recherche, ForSee Results indique que c’est la publicité qui gène en premier les internautes (22% des utilisateurs les citent en premier) devant la vitesse de chargement des pages (15%).

Les médias sociaux

En ce qui concerne les médias sociaux, on note au regard de l’enquête que les opinions des internautes les concernant sont encore plus faibles que pour les moteurs de recherche. En effet, en moyenne, les scores ont chuté d’un pourcent pour passer de 69 à 68 points (alors que la moyenne de satisfaction des moteurs de recherche est estimée à 76 points).

Dans le tableau ci-dessous, on remarque que Google+ connait la plus lourde chute en passant de 78 points à 71 points (soit une chute de 9%) entre 2012 et 2013. Youtube et LinkedIn perdent aussi la confiance des internautes avec des diminutions de 2,7% et de 1,6%.

Si Facebook et Twitter gagnent des points (un chacun en fait ), leur niveau reste très bas par rapport aux moteurs de recherche et aux autres réseaux sociaux. Facebook détient en effet 62 points et Twitter 65. La plus grosse progression vient de Pinterest qui passe de 69 à 72 points.

Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche

On pourrait croire que ce sont à nouveau les publicités qui font chuter ces scores dans les médias sociaux mais ForSee Results annonce que plus de la moitié (60%) des internautes ne font pas attention aux publicités sur ces plateformes. Notons également qu’un cinquième des répondants (19%) annoncent quant à eux que les publicités les gênent dans leur expérience sur le site.

Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche

Dans le tableau ci-dessous fournit par Searchengineland, vous trouverez l’évolution de l’opinion des répondants par rapport aux moteurs de recherche sur les 5 dernières années. La principale remarque qu’on peut faire consiste à dire que Google a perdu petit à petit de son aura même s’il reste encore et toujours le moteur de recherche le plus utilisé aux Etats-Unis comme les chiffres de ComScore de juin 2013 le prouvent.

Sondage : les internautes insatisfaits par les moteurs de recherche

Et vous, quel est votre avis ? Votre opinion concernant les moteurs et les réseaux sociaux baisse-t-elle aussi ?

Tagged under:

3 Comments

  • PhilippeRépondre

    Les internautes sont insatisfaits par la publicité mais pas les actionnaires. Par exemple Facebook qui a publié ses résultats aujourd’hui, avec un bond de +25% de l’action 😉

    Les médias sociaux sont de plus en plus utilisés sur les terminaux mobile, et le relai de croissance est gigantesque grâce aux bases de données et aux millions d’utilisateurs, en hausse croissante.

  • EvenementielRépondre

    On pourrait déduire de cette belle étude qu’un internaute est beaucoup plus attentif et en quête d’info sur un moteur que sur un réseau social. D’où la quête sans fin de Zuckerberg pour monétiser son oeuvre face à un Google protéiforme.

Leave a Reply

Your email address will not be published.